Les amants de l’été 44 (Tome 1) de Karine Lebert

Avis lecture Les amants de l'été 44 de Karine Lebert

C’est pendant notre week-end sur les plages du débarquement que j’ai pris le temps et le plaisir de découvrir ce roman qui se déroule sur deux époques.

Editions Pocket – 316 pages


Résumé :

Gemma Harper est une jeune New-Yorkaise ambitieuse dont les certitudes vacillent à la mort de sa mère. C’est au cœur d’une Normandie inconnue que ses pas vont la guider à la découverte de ses origines cachées, liées à celles de Philippine, femme au destin romanesque durant la Seconde Guerre mondiale.
2000, Gemma est une jeune New-Yorkaise vive, séduisante, pragmatique, travaillant avec passion dans l’entreprise familiale de produits alimentaires. A la mort de sa mère, elle découvre que sa « vraie » grand-mère était française ; elle décide alors de partir, seule, sur ses traces. Ce voyage à la recherche de ses origines la conduit en Normandie. En sillonnant la région, Pont-l’Evêque, Le Havre, Barfleur, Colleville, l’Américaine recueille les témoignages de ceux qui ont connu Philippine. Tout commence en 1944, quand, en faisant du marché noir à Deauville, la jeune Normande rencontre Ethan, un GI, cajun de Louisiane.


Mon avis : Les amants de l’été 44

Au présent, nous suivons donc Gemma, jeune new-yorkaise accomplie. Après un événement douloureux elle quitte son Amérique natale pour partir sur les traces de sa grand-mère, Philippine, en Normandie.
Au passé, en août 44, nous découvrons Philippine, jeune normande de 20 ans qui vit dans la ferme de ses parents. Elle s’éprend d’un GI qui a débarqué avec les alliés le 6 juin. Et tout commence…

Entre secrets de famille, faits historiques et histoire d’amour, Karine Lebert aborde un sujet que je n’avais encore jamais vu dans un roman parlant de ce conflit mondial : les war bride. Il s’agit de femmes ayant épousé GI lors de la guerre. Plus largement, ce terme s’applique également à d’autres conflits et d’autres nationalités.
On découvre le processus et les sacrifices que cela a impliqué pour ces femmes qui ont fini par quitter leur pays et leur famille pour suivre un homme dont finalement elles ne savaient pas grand-chose. Certaines histoires sont passées du rêve à la désillusion la plus complète ! Cette saga est une belle entrée en la matière !

Nous suivons l’histoire à travers la Normandie. Ce département français tient une place de choix dans mon cœur et c’est avec plaisir que j’ai voyagé avec Gemma et Philippine de Pont l’Evêque à Barfleur, en passant par Honfleur, Trouville, Deauville, Le Havre ou encore Etretat. ❤️

En conclusion :

Les pages se tournent toutes seules et nous menons aussi bien l’enquête avec Gemma que nous vibrons avec les décisions de Philippine. Vous l’aurez compris, le présent autant que le passé nous tient en haleine jusqu’à la dernière page !

En terminant ce premier tome, je n’ai plus qu’une envie : lire le deuxième !! Et ça tombe bien puisqu’il sort demain en poche !

3 Comments

  1. […] Si vous aimez les histoires basées sur des faits réels, cette saga est faite pour vous ! Pour découvrir mon avis que le premier tome : Les amants de l’été 44. […]

  2. […] machination de Berlin de Monique Dollin du FresnelQu’une parenthèse de Gaëlle AusserréLes amants de l’été 44 de Karine LebertLe vol des libellules de Leila […]

  3. […] machination de Berlin de Monique Dollin du FresnelQu’une parenthèse de Gaëlle AusserréLes amants de l’été 44 de Karine LebertLe vol des libellules de Leila […]

Laissez un commentaire

Votre addresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *